12. En avant comment ? En avant vers où ?

12. occupation-lambrate.jpeg

Les années du cynisme, de l’opportunisme et de la peur

En avant comment, en avant vers où? Avec le « mouvement de 77 » s’est reproduit un phénomène qui avait déjà eu lieu en 1968-69: le système politique est heurté de plein fouet par une demande de rénovation politique, institutionnelle et culturelle, et il réagit en marginalisant le mouvement, à l’aide de différentes formes de répression judiciaire et policière.

Au plus fort de l’« Automne chaud », la « stratégie de la tension » avait contraint le mouvement à adopter des formes d’organisation et de représentation diverses: du néoléninisme des groupes, à la conquête/usage/négation des conseils d’usine; de l’émergence des formations armées clandestines au regroupement de composantes de la société civile autour de projets « référendaires » (divorce, avortement, etc.) visant à recouvrer des espaces d’action démocratique.

En 1977, toutes ces formes de représentation entrent en crise, à la fois à cause de la recomposition qui est à l’œuvre dans les sphères de pouvoir de l’État, et de l’émergence d’une nouvelle composition sociale, de nouveaux sujets productifs qui ne se reconnaissent plus dans les précédentes formes d’auto-organisation. On a dit que 77 avait été le moment où la « critique radicale de la politique » avait été portée à son comble, le moment historique où la subjectivité de la nouvelle composition sociale avait définitivement mis en pièces l’ensemble des théories et des pratiques se rapportant à la « forme parti ».

Paolo Virno : Do you remember counterrevolution ?

Que signifie le terme de « contre-révolution »? Il ne faut pas seulement y entendre la violence de la répression (même si, bien sûr, elle n’est jamais absente). Il ne s’agit pas non plus d’une simple restauration, d’un retour à l’ancien régime*, du rétablissement d’un ordre social malmené par les conflits et les révoltes. La « contre-révolution » c’est, littéralement, une révolution à rebours. Ce qui revient à dire: une innovation furieuse dans les modes de production, les formes de vies, les relations sociales, qui pourtant renforce et relance le commandement capitaliste. La « contre-révolution », exactement comme son symétrique inverse, ne laisse rien à l’identique. Elle détermine un état d’exception prolongé, où la succession des événements paraît s’accélérer. Elle construit activement un ordre nouveau à sa mesure et son usage. Elle façonne les mentalités, les comportements culturels, les goûts, les us et les coutumes, en un mot elle forge un nouveau common sense. Elle va à la racine des choses et elle travaille avec méthode.